Archives pour la catégorie SDIS

Réunions publiques : une campagne se mène jusqu’au bout.

La dernière semaine d’une campagne; c’est là où il faut tout donner, comme un sprint avant la ligne d’arrivée.

C’est pourquoi, alors que nous terminions la visite des 30 communes du canton, nous avons organisé 4 réunions publiques dans les chefs-lieux des 4 anciens cantons qui forment désormais le canton d’Ambert.

Ouverture à Arlanc, devant une dizaine de personnes. Après l’accueil traditionnel du maire qui nous a fait l’honneur de sa présence, Valérie PRUNIER a introduit la réunion en rappelant le contexte très particulier de cette élection. Echange de qualité entre participants qui sont impliqués dans la vie locale, en tant qu’élus, responsables d’associations…

Au delà des relations privilégiées entre les communes et le département, la spécificité des communes rurales a été soulignée : nous avons pu le mesurer pendant le mandat qui s’achève, elle devra être défendue avec détermination dans les années qui viennent. Pas une opposition, mais une complémentarité qui faudra enrichir.

Le social a été largement évoqué, à travers les services à la personne et le recrutement des médecins. L’achèvement de la maison de santé communale d’Arlanc est une opportunité pour nous tous, il faudra la saisir.

Petit comité à Saint-Anthème où nous étions une dizaine seulement, candidats compris. Comme on dit par chez nous, ça ne fait pas gras, mais il est évident que cette élection est spéciale.

Daniel BARRIER, le régional de l’étape, a entamé le débat. Les associations étaient à l’honneur et l’une de nos interlocutrices nous a permis de rappeler que, contrairement à ses affirmations, la vie associative est une formidable richesse pour notre canton. 400 associations pour 30 communes, pas mal quand même.

Le désenclavement vers la Loire était une évidence ici et les premiers choix étant arbitrés, les zones de dépassement vont être réalisées, c’est la prochaine étape.

La proximité de la Loire a remis sur la table le recrutement du collège du Val d’Ance : est-ce que le transfert des transports à la région va ouvrir de nouvelles opportunités ? Nous l’espérons et nous serons le lien entre Conseil départemental et Conseil régional.

D’autres sujets locaux ont été abordés : l’hébergement intergénérationnel et la téléphonie mobile : des questions récurrentes tout au long de nos rencontres avec les communes du canton.

Nous accompagnerons les communes et les associations.

Belle réunion à Viverols où la dizaine de participants a animé un débat où nous n’avons pas vu passer le temps.

Claire RICHARD, en introduisant le débat a balayé l’ensemble des compétences qui relèvent du département. Confirmation ici des préoccupations de l’ensemble des habitants du canton.

Le social était à l’honneur. L’attractivité médicale interroge, face à la pénurie et la concurrence ; en travaillant avec Usson, la commune ouvre une démarche originale et intéressante. Echanges riches car les participant(e)s avaient des « billes » et ont éclairé et enrichi notre réflexion. Un grand merci.

La future caserne des pompiers est un sujet que nous aurons à porter, nous l’espérons. Tous les feux sont au vert localement, et nous avons donc confirmé nos engagements de Sauvessanges : nous demanderons au futur responsable du SDIS de présenter clairement aux acteurs locaux les engagements du département.

Ambert enfin pour la dernière de nos quatre réunions publiques : devant le nombre plus que réduit de participants (3) en sus de l’équipe du canton qui était venue en force la réunion a été rapide. Salutations à nos fidèles supporters et bonjour à Pascal Pointud président du Mouvement ruralité 63 et vice-président national, nouvel habitant du canton mais interlocuteur privilégié sur Twitter depuis longtemps. Il a bien fait de s’installer dans le canton

Nous n’avons pas manqué l’opportunité de nous retrouver avec l’équipe du canton au bon coin, notre base de la campagne électorale victorieuse de 2015. Ce retour imprévu nous a tous réjoui. Richesse des souvenirs et espérance accrue pour les heures qui viennent.

Car une campagne se mène jusqu’au bout : nous achevons la première étape, celle du premier tour.

La suite, c’est avec vous, électeurs de ce canton que nous allons l’écrire. Faisons mentir les pronostics sur l’abstention. Ici, on n’aime pas que d’autres décident pour nous ; à nous, à vous de le prouver ce dimanche.

Votez et faites voter :

Eglisolles : au complet et motivés

Jean-Luc VIALLARD avait joué « tactique » : nous avions rendez-vous à la mairie à l’issue d’une réunion des conseillers municipaux. Du coup c’est un conseil presque au grand complet que nous avons rencontré. Merci de cette belle initiative.

La diversité des personnes présentes a fait que de nombreux sujets ont été abordés :

A commencé par le maintien de la proximité des services : collège, division routière, SDIS et santé. Dans tous les cas le Département est impliqué directement ou indirectement. Nous avons rappelé notre volonté de garder cette proximité. Les réorganisations dans le domaine social et routier ne nous donnent pas satisfaction. Il faudra les reprendre en concertation avec les personnels. Par ailleurs les décisions doivent être prises par les élus…

Le maire a d’ailleurs une conviction qu’il a partagé avec les maires du secteur, Michel Bravard l’a d’ailleurs évoqué devant nous : pourquoi ne pas encourager les personnels du département à devenir sapeurs pompiers volontaires ? Un excellente idée, c’est certain !

Incontournable, la question des télécommunications est présente aussi à Eglisolles : il faut maintenir la qualité sur le cuivre – et ça n’est pas gagné… – et développer la couverture par la fibre, une évidence.

Entre professionnelles de santé le maillage médical de l’arrondissement ne pouvait pas être mis de côté. Valérie PRUNIER a pu évoquer l’implication du Département dans le retour d’un médecin à Saint-Germain l’Herm. Les stratégies à mettre en oeuvre sont diverses et il n’est pas toujours facile de choisir entre salariat des médecins et profession libérale.

Pour la première fois les enjeux agricoles ont été évoqués : témoignage poignant des difficultés à valoriser sa production dans le cadre des AOC – pour le lait en l’occurrence – . Même si l’agriculture ne fait pas partie des compétences obligatoires du département il faut reconnaître que l’action est portée. Nous la développerons et l’ouvrirons plus largement à tous les agriculteurs. Tous sont persuadés de l’intérêt de privilégier la qualité. Mais il faut être soutenu pour pouvoir le faire….

Tour d’horizon terminé par un apéritif, moment d’échange qui nous manque tant en cette période. Promis, nous reviendrons et, cette fois-ci, ce sera notre tournée ! L’animation de la commune est en de bonnes mains, celles des Joyeux Bougnats (Les Joyeux Bougnats d’Eglisolles – Association pour l’animation, soirées, repas, sorties, fête du village (joyeuxbougnats-eglisolles.fr)) nous ne manquerons pas d’occasion pour revenir…

Mais avant de partir, il fallait convaincre Valérie que la réunion était terminée…

Et oui, Valérie, c’est terminé…

juste le temps d’apprécier l’emplacement stratégique du bâtiment acquis par la commune pour développer un lieu de convivialité, indispensable à tout développement communal.

C’est clair, à Eglisolles, on a de l’énergie à revendre et on est motivé. Pensées toute particulière pour le maire, Jean-Luc VIALLARD qui prendra sa retraite au mois de septembre. Attention Jean-Luc, cela signifie simplement encore plus de temps au service de la commune… Et un grand bravo pour ton engagement au service des Puydômoises et Puydômois durant ta carrière.

Medeyrolles (2/2) : Avec Michel BRAVARD c’est du sérieux !

L’expérience du maire de la commune de Medeyrolles et son rôle de conseiller général du canton de Viverols pendant plusieurs mandats en font un interlocuteur avisé et très au fait de la relation étroite qui rapproche communes et département.

L’heure était donc à la discussion, à la négociation et aux engagements sérieux. Comme on aime ! Après quelques échanges autour de la viabilité hivernale et des interrogations posées par les nouvelles populations, on est entrés très vite dans le dur :

Ayant été à l’origine du Fonds d’Intervention Communal (FIC) avec d’autres conseillers généraux d’alors il maîtrise : au point de nous rappeler que la part réservée au financement des travaux de voirie est proportionnelle à la longueur de voirie communale. Bien vu en effet !

Par contre, le système actuel ne permet pas à la plupart des communes de consommer la totalité de l’enveloppe proposée par le Département. C’est pourquoi nous proposons que la commune puisse choisir elle-même le mode d’utilisation, y compris en cumulant la totalité du FIC sur un seul projet qui serait ainsi subventionnable au taux maximum de 80% d’aide. Et nous l’écrivons ici, comme promis Michel.

L’échange a porté également sur les communes nouvelles, auxquelles les uns et les autres ne croient pas vraiment (c’est se priver de nombreux bénévoles) mais par contre sur l’intérêt, autour du département et de la communauté de communes des groupements de commande ou de la mutualisation.

Il est clair que ce mandat sera celui du renforcement des relations entre communes, EPCI, département et région. Nous en sommes tous persuadés. Michel BRAVARD rappelant d’ailleurs à ce sujet que la communauté de communes de la vallée de l’Ance avait été la première à partager des secrétaires de mairie entre les différentes communes.

Incontournable enfin, la question des télécommunications : d’ici à 2022 la commune ne sera que partiellement fibrée, le reste du territoire étant couvert par la 4G fixe, une solution honnête mais clairement non équivalente.

Propositions, contre-propositions, échanges, enrichissement mutuel, c’est ça une campagne électorale. Merci à Medeyrolles, ses élus et son maire pour ce bon moment.

sauvessanges : tout a fond

La commune de Sauvessanges a une place particulière dans nos mémoires : c’est celle de notre première réunion de campagne le 11 février 2015… (la première rencontre communale. Sauvessanges y croit. A juste titre ! | Valérie PRUNIER / Claire RICHARD, Michel SAUVADE / Daniel BARRIER, vos conseillers départementaux pour vivre et travailler ici (ambert2015.net) ). Un peu comme un porte-bonheur en quelque sorte, car l’énergie dégagée nous avait particulièrement stimulés.

Et il faut reconnaître que ce que nous avions écrit alors reste vraiment d’actualité, le maire maîtrise ses dossiers sur le bout des doigts :

« A Sauvessanges, les élus savent recevoir, autour de Didier ARDEVOL. Intimement convaincus de l’avenir de la commune, ils savent le communiquer à tous points de vue, y compris via l’internet : http://www.sauvessanges.fr/ ; et ils sont convaincants !« 

L’expérience acquise durant ces 6 années de mandat nous a d’ailleurs montré que la commune ne ménage pas ses efforts d’investissement : réseaux, voirie, voirie forestière et achat de matériel de déneigement. Au total les aides du département se sont élevées à plus de 250 000 €.

Pourtant, située à la limite du Puy de Dôme, de la Loire et de la Haute-Loire la commune se heurte à des difficultés de prise en charge par le département des élèves allant vers le collège de Craponne, de synchronisation du déneigement entre départements.

A Sauvessanges pour étudier, vous avez le choix : nourri ou transporté, mais pas les deux ! | Valérie PRUNIER / Claire RICHARD, Michel SAUVADE / Daniel BARRIER, vos conseillers départementaux pour vivre et travailler ici (ambert2015.net)

Dans les deux cas il avait fallu jusqu’à l’intervention du Président Gouttebel ; le premier avait été plus ou moins débloqué, mais le sujet revient avec la liaison pour le collège privé de Craponne manifestement ; le second reste en attente : nous reviendrons à la charge si nous sommes élus et ce d’autant que nous serons dans la majorité départementale.

Autre sujet sur lequel il va falloir poursuivre les efforts : la question des transports en commun vers la Loire. A priori le sujet nous échappe, avec le transfert de la compétence à la région Auvergne-Rhône-Alpes mais en fait la communauté de communes Ambert Livradois-Forez et à la manœuvre : une convention qui vient d’être votée précise même ce point à l’initiative de la vice-présidente de la communauté de communes qui se trouve être… Valérie PRUNIER ! Il est évident que le partenariat entre les communes, le département et la région sera central tout au long du mandat à venir.

Les élus communaux ont pu également présenter les projets en cours : un fil conducteur, la redynamisation du bourg avec la création d’un éco-quartier et la création d’un local partagé dans un immeuble acquis par la municipalité. Les idées ne manquent pas et le Département devra accompagner, pour reprendre notre triptyque PROTEGER-ACCOMPAGNER-INNOVER

Mais le point sur lequel le maire Didier ARDEVOL et son équipe a été le plus engagé c’est celui de la construction d’une nouvelle caserne de pompiers dans le cadre du regroupement des centres de Viverols et de Sauvessanges. Dans un contexte financier contraint, et vu l’état des deux casernes, une construction nouvelle est clairement indispensable.

Les élus des deux communes sont tombés d’accord sur le principe et le terrain : Claire RICHARD, remplaçante de Valérie PRUNIER et par ailleurs désormais 1ère adjointe à Viverols, a pu appuyer la demande.

Il est clair que l’un des premiers dossiers à traiter par les conseillers départementaux du canton après l’élection sera celui-ci :

Pour notre part nous nous sommes engagés à porter le dossier et à organiser sur place une rencontre avec le nouveau président du SDIS, son directeur et les élus locaux ; à l’issue de cette réunion la décision du SDIS devra être notifiée aux élus des deux communes ; nous ferons tout pour que cette décision soit positive.

Evidemment, vous l’aurez compris, une rencontre à l’image de celle de 2015, pleine de promesses et d’engagements : si nous en avons la possibilité nous les tiendrons !

Merci encore pour ce « coup de boost » à Didier et à toute son équipe ; élue à Sauvessanges, la remplaçante de Sylvie OBERT-MONNET, Isabelle DUBUIS, présente à cette réunion, illustre que cette campagne se déroule dans le meilleur esprit entre les candidats qui sont sur le terrain.

A Sauvessanges comme ailleurs, la voix des citoyens aura le dernier mot le 20 et le 27 juin ! Et c’est très bien ainsi.

medeyrolles (1/2), sous la marque du m…

Une campagne électorale qui se passe sans accroc, n’est pas une vraie campagne.

Jusqu’à présent, aucun souci, il fallait bien que ça coince un jour…

Et c’était à Medeyrolles, sous le signe du M…

Mercredi 3 juin, première visite dans les communes du canton. Ayant envoyé les mails de rendez-vous il y a deux jours seulement, nous n’étions pas sereins ; cette campagne est placée sous le signe de l’urgence permanente… En l’absence de réponse nous avions finalement annulé notre venue.

Michel BRAVARD, le maire de la commune, avait bien eu notre premier message et nous attendait ; Ancien conseiller général du canton de Viverols, habitué de ce type de campagne il ne s’était pas formalisé davantage.

Michel OLLIER, membre de l’équipe du canton, que nous avions oublié de prévenir de cette annulation, était présent lui aussi, heureusement… Inquiet de ne pas nous voir arriver, il a téléphoné… et pris à sa charge l’échange sur la commune.

Medeyrolles, Michel OLLIER connait bien, comme tout le secteur de la vallée de l’Ance qu’il parcourt régulièrement dans le cadre de ses nombreuses activités : membre actif de l’équipe du canton depuis 2015 il est une aide précieuse pour mieux connaître ce territoire très original du canton d’Ambert.

Même s’il a recueilli les propositions de Michel Bravard, pour encourager le volontariat chez les sapeurs pompiers volontaires parmi le personnel des communes ou s’interroger sur les règles de sécurité du déneigement, nous reviendrons à Medeyrolles dès samedi, pour nous excuser de ce raté, et assurer la commune de toute notre attention.

Merci donc, Michel et Michel, Malgré ce rendez-vous Manqué, Medeyrolles sera Manifestement un Moment Marquant de ce début de campagne…

Michel OLLIER à la manœuvre à Medeyrolles, comme ici à Saillant et dans toute la vallée de l’Ance.