Thiolières : des élus informés.

La question du FIC est évidemment centrale lorsqu’on évoque les relations entre les communes et le Département du Puy de Dôme. Chacun souligne d’ailleurs l’écoute des services mais insiste également sur la nécessité de permettre aux communes d’utiliser la totalité de l’enveloppe à laquelle elles peuvent prétendre. Ce n’est pas le cas aujourd’hui : maintenir plusieurs dossiers annuels…

Les délais de procédure sont un peu long par rapport à la démarche de consultation des entreprises. L’autorisation d’engagement de travaux devrait être la règle.

La couverture numérique suscite toujours beaucoup d’interrogations. Sur ce dossier, nous avons largement de quoi apporter des explications, à défaut de pouvoir toujours satisfaire les attentes bien légitimes. Il y a va de notre attractivité.

Enfin la commune attend le règlement d’un dossier de voirie avec le Département. Ca traîne alors que le sujet est assez simple. Pourquoi ?

Globalement, la volonté exprimée que les futurs conseillers départementaux soient engagés au plus près du terrain mais fasse également entendre à Clermont-Ferrand la voix des communes rurales au sein de l’assemblée départementale. C’est ce que nous avons fait pendant 6 ans.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s